Stock épuisé.
En rupture de stock
Quantité minimum d'achat
La quantité minimum d'achat n'est pas atteinte

 

Contactez-nous

Informations

Liens

 

Dieu, l'entreprise, Google et moi

zoom

photos non contractuelles

Thomas Jauffret

Ref. 101354
9782706717017
Neuf 20.00 T.T.C.
en stock

En stock

Quantité

Alerte réapprovisionnement
Recevez une alerte par email dès que votre choix sera de retour en stock
Votre e-mail*:

Envoyer cette page à un(e) ami(e)

Détails Produit

Dieu, l'entreprise, Google et moi  - La doctrine sociale de l'Eglise à l'ère numérique

L'émergence de nouveaux outils technologiques a provoqué dans le monde du travail un choc sans précédent depuis la révolution industrielle. Sur ce bouleversement qui secoue hommes et entreprises, la doctrine sociale de l'Eglise et ses textes fondateurs (Rerum novarum, Quadragesimo anno... ) ont-ils quelque chose à dire ? Managers et leaders chrétiens prennent-ils la mesure des mutations à venir ? Faut-il craindre des manières d'agir ou des modèles économiques qui bousculent nos habitudes ? Pour Thomas Jauffret, il n'y a pas à céder à de telles frilosités. Car loin d'être dépassée, la doctrine sociale de l'Eglise contient tous les éléments pour accompagner cette révolution et répondre à ces défis inédits. Mieux, les nouveaux géants de la technologie mettent en place des organisations aux ressemblances parfois étonnantes avec les principes de la doctrine sociale, comme les notions de bien commun ou de subsidiarité. Les chrétiens peuvent s'en inspirer et les "christianiser", pour éviter que ces structures ne soient sources de souffrance et de précarité, au service du seul profit. Un appel pour tous les chrétiens à se saisir de cette révolution pour apporter leur contribution à la transformation du monde, en particulier celui du travail et de l'entreprise.

Thomas Jauffret, 39 ans, diplômé de Dauphine, a évolué dans des structures de conseil et d'investissement. Il est spécialiste de la doctrine sociale de l'Eglise et a été directeur des programmes du Zermatt Summit. Il a par ailleurs cofondé le magazine Boussole.

198 pages